Dernières Nouvelles

Cercle des Gentlemen Catholiques

Publié Saturday le 07 March, 2015

Chers amis,

     Dans un entretien récent le Cardinal Burke faisait part de son souci concernant la féminisation de l’Eglise. Non pas, bien sûr que la femme soit un problème pour l’Eglise. Le penser serait stupide et serait une ignorance crasse de la haute estime que les Chrétiens ont toujours eu pour les femmes. Le culte que nous vouons à la Très Sainte Vierge Marie devrait suffire en soi à faire taire toute langue qui oserait nous attaquer sur ce sujet. Mais nous croyons aussi à la distinction des sexes et au rôle bien particulier que le Créateur a assigné à l’homme et à la femme. Ce que déplore le Cardinal n’est donc pas tant la présence des femmes dans l’Eglise, qui souvent d’ailleurs font preuve de plus de piété et de générosité que les hommes. Mais il s’interroge à juste titre sur leur présence dans les sanctuaires. Ceux-ci, à la vérité, devraient être réservés aux seuls clercs. Avec leur diminution l’Eglise a fait appel à des hommes laïcs pour pourvoir aux fonctions liturgiques.

     Mais avec les changements liturgiques qui ont suivi le Concile, avec en particulier la perte du sacré, beaucoup d’hommes ont délaissé le service de l’autel, explique le Cardinal Burke. L’intrusion des filles dans le sanctuaire n’a fait qu’accroitre le désintérêt de la gente masculine pour le service liturgique. Nous le savions déjà ; il est bon qu’un Cardinal de la Sainte Eglise nous le rappelle. « Je pense que cela a contribué à une perte de vocations sacerdotales, poursuit le prélat. Il faut une certaine discipline masculine pour servir comme enfant de choeur aux côtés du prêtre, et c'est au service de l'autel que de nombreux prêtres ont eu leur premières profondes expériences de la liturgie. Si nous ne formons pas de jeunes hommes comme enfants de choeur, leur offrant l'expérience de servir Dieu dans la liturgie, il ne faudrait pas s'étonner que les vocations aient fortement diminué. »

Lire la suite

Quelques photos depuis l'arrivée de l'abbé Demets

Publié Sunday le 01 March, 2015

Voici une série de photos prises à divers moment durant la dernière année, depuis l'arrivée de notre nouveau pasteur.


Requiem pour le Roi Louis XVI

Publié Wednesday le 21 January, 2015

On pourrait se demander pourquoi commémorer à Québec un événement vieux de plus de 220 ans ! Pourquoi célébrer une messe pour un monarque, symbole de temps anciens et révolus dont la grande majorité de nos contemporains ignorent à peu près tout. N’est-ce pas faire preuve de nostalgie ? N’est-ce pas être passéiste ou réactionnaire ? N’est-ce pas aller à l’encontre d’un progrès et d’un sens de l’histoire que l’on nous dit être inéluctable ? Les temps changent nous dit-on, et il faut s’en faire une raison, comme s’il y avait un destin, une fatalité qui nous échapperait, et qui nous condamnerait à demeurer dans les oubliettes de l’histoire faute de l’accepter.

    La réponse à ces questions se trouve peut-être dans la devise du Québec : Je me souviens ! C’est cette devise que nous retrouvons gravée sous les armes du Québec au-dessus de la porte de l’Hôtel du Parlement. Dans un discours prononcé en 1895, l’historien Thomas Chapais dira :

« La province de Québec a une devise dont elle est fière et qu'elle aime à graver au fronton de ses monuments et de ses palais. Cette devise n'a que trois mots : « Je me souviens » ; mais ces trois mots, dans leur simple laconisme, valent le plus éloquent discours. Oui, nous nous souvenons. Nous nous souvenons du passé et de ses leçons, du passé et de ses malheurs, du passé et de ses gloires. »

Lire la suite

"L'union fait la force !"

Publié Sunday le 23 November, 2014

Chers amis,

    Les attaques que le monde porte contre l’Eglise ou tout simplement la morale naturelle, dont l’Eglise est garante, ne sont pas nouvelles. Il ne faudrait donc pas nous étonner de voir le mariage et la vie humaine attaquée depuis la conception jusqu’à la vieillesse. Cela était prévisible. L’ennemi ne nous a donc pas pris par surprise. En 1906, le Pape Saint Pie X adressait au peuple français l’Encyclique Vehementer nos suite à la promulgation de la loi de séparation de l’Eglise et de l’état qui brisait « violemment les liens séculaires par lesquels votre nation était unie au siège apostolique, » et qui créait « à l'Eglise catholique, en France, une situation indigne d'elle et lamentable à jamais. »     

 « Vous avez vu violer la sainteté et l'inviolabilité du mariage chrétien par des dispositions législatives en contradiction formelle avec elles, laïciser les écoles et les hôpitaux, arracher les clercs à leurs études et à la discipline ecclésiastique pour les astreindre au service militaire, disperser et dépouiller les congrégations religieuses et réduire la plupart du temps leurs membres au dernier dénuement. D'autres mesures légales ont suivi, que vous connaissez tous. On a abrogé la loi qui ordonnait des prières publiques au débutde chaque session parlementaire et à la rentrée des tribunaux, supprimé lessignes traditionnels à bord des navires le Vendredi Saint, effacé du serment judiciaire ce qui en faisait le caractère religieux, banni des tribunaux, des écoles, de l'armée, de la marine, de tous les établissements publics enfin, tout acte ou tout emblème qui pouvait, d'une façon quelconque, rappeler la religion. »

Lire la suite

Parce que nous aspirons à l’éternité nous sommes tendus vers l’avenir

Publié Sunday le 09 November, 2014

Chers amis,

 

La chrétienté est à rebâtir, mais nous vous l’avons déjà dit, ce ne doit pas être notre objectif prioritaire. Ce qu’il nous faut faire, “ c’est chercher le royaume de Dieu et sa justice “ conformément aux paroles de Notre Seigneur (Matthieu 6,33). Le reste nous sera donné par surcroit. Car comprenons-le bien, l’ordre social chrétien est en soi un moyen et non un but, ou du moins il est un objectif intermédiare. Le but ultime que tout chrétien se doit de poursuivre est la gloire de Dieu et le salut des âmes, à commencer par la sienne. Or cela nous pouvons le réaliser quel que soit le régime politique dans lequel nous vivons, même lorsque les lois nous sont hostiles et que la culture - si l’on peut parler de culture - incite plus au relâchement des moeurs et au laxisme moral. L’Eglise catholique, instrument du salut, fondée par Jésus-Christ est une société parfaite, c’est-à-dire qu’elle a en elle-même les moyens nécessaires et suffisants pour atteindre son but qui est, répétons le, le salut des âmes.

 

Ceci étant dit, il va sans dire que cet objectif sera plus facilement atteint si l’Etat et la société travaillent en collaboration avec l’Eglise en se soumettant aux décrets divins. Un Etat qui promeut le désordre moral - avortement, “mariage” homosexuel, contraception, etc... - participe à la culture de mort dénoncée par Jean Paul II. Dans son encyclique Veritatis Splendor, le Pape mettait en garde contre un danger tout aussi grand que le totalitarisme, à savoir “ le risque d’alliance entre la démocratie et le relativisme éthique qui retire à la convivialité civile toute référence morale sûre, et la prive, plus radicalement, de l’acceptation de la vérité.” Et de conclure : “ Une démocratie sans valeurs se transforme rapidement en un totalitarisme déclaré ou sournois, comme le montre l’histoire.” (Veritatis Splendor #101) Les arrestations arbitraires effectuées par la police politique française lors des manifestations pacifistes de la Manif pour tous l’attestent. Il ne s’agit plus d’histoire, mais d’actualité.

Lire la suite

Action de grâce pour la canonisation de Saint François de Laval et de Sainte Marie de l’Incarnation

Publié Sunday le 19 October, 2014

Chers amis,

 

Dimanche dernier le Pape François célébrait une messe d’action de grâce pour la canonisation de Saint François de Laval et de Sainte Marie de l’Incarnation, deux grandes figures de notre Eglise de Québec, deux bâtisseurs et deux missionnaires. Le Saint Père concluait son sermon ainsi :

 

“Maintenant un conseil : que cette mémoire ne nous conduise pas à abandonner la franchise et le courage. Peut-être – ou plutôt non,  sans peut-être ! – le diable est jaloux et il ne tolère pas qu’une terre soit ainsi féconde de missionnaires. Prions le Seigneur pour que le Québec revienne sur ce chemin de la fécondité, pour donner au monde de nombreux missionnaires. Que ces deux-ci qui ont – pour ainsi dire – fondé l’Église du Québec, nous aident comme intercesseurs. Que la graine semée croisse et donne comme fruit de nouveaux hommes et femmes courageux, clairvoyants, avec le cœur ouvert à l’appel du Seigneur. Aujourd’hui, on doit demander cela pour votre pays. Eux, du ciel, seront nos intercesseurs. Que le Québec redevienne cette source de bons et de saints missionnaires.”

Lire la suite

Photos de la Fête-Dieu 2014

Publié Sunday le 22 June, 2014

Solennité de la Fête du Très Saint-Sacrement, 22 juin 2014. La Communauté Saint-Zéphirin s'est consacrée au Sacré-Coeur à l'occasion de la procession traditionnelle de la Fête-Dieu.


Confirmations par Son Eminence Monsieur le Cardinal Gérald-Cyprien Lacroix (2014)

Publié Saturday le 31 May, 2014

Son Eminence Monsieur le Cardinal Gérald-Cyprien Lacroix est venu célébrer les Confirmations dans la forme extraordinaire du rite romain à l’église Saint-Zéphirin-de-Stadacona le samedi 31 mai 2014.  Cela faisait 45 ans que l’Archevêque de Québec n'avait pas conféré ce Sacrement selon le Missel de Saint Jean XXIII (1962).


Visite pastorale de Monsieur le Cardinal G.-C. Lacroix Carême 2014

Publié Saturday le 01 March, 2014

Cela faisait 45 ans que l’Archevêque de Québec n'avait pas conféré ce Sacrement selon le Missel de Saint Jean XXIII (1962)

Photos prises lors de la visite de notre archevêque son Eminence le Cardinal Gérald-Cyprien Lacroix, 1er dimanche du carême 2014. (Photos Jacinthe Soulard www.jscapture.com)


Prochains Événements
Aucun événement affiché. Veuillez vous référer au bulletin hebdomadaire.
Bulletin
Le bulletin paroissial :
2015-03-29Dimanche des Rameaux et Semaine Sainte.pdf
Les anciens bulletins sont également disponibles.
Horaire des messes
Dimanche 10h00
Lundi 19h00
Mardi 9h15
Mercredi 19h00
Jeudi 9h15
Vendredi 19h00
Samedi 9h15

Confessions : Une demi-heure avant chaque Messe

Paroisse St-Zéphirin

Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre (FSSP)

Messes en Latin à Québec
selon la forme extraordinaire du rite romain

Église Catholique Saint-Zéphirin-de-Stadacona

 Page Facebook

Coordonnées

Adresse de l'église :
1450, avenue François-1er, Limoilou - Québec (QC) G1L 4L2
Voir emplacement sur la carte

Adresse du presbytère :
MAISON SAINT-ISAAC-JOGUES
Abbé Laurent DEMETS, recteur
1425 rue de Meulles
Ville de Québec
Québec G1L 4J8
Tél.: (418) 914-9632B

Faire un don

Emission de reçu d'impôt